Pourquoi les femmes ne vont pas (plus) aux toilettes publiques à La Réunion? | R.A.U.
783
post-template-default,single,single-post,postid-783,single-format-standard,bridge-core-1.0.6,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1300,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-18.2,qode-theme-bridge,disabled_footer_bottom,qode_header_in_grid,wpb-js-composer js-comp-ver-6.0.5,vc_responsive
 

Pourquoi les femmes ne vont pas (plus) aux toilettes publiques à La Réunion?

Pourquoi les femmes ne vont pas (plus) aux toilettes publiques à La Réunion?

Pourquoi les femmes ne vont pas (plus) aux toilettes publiques ?

 

À qui n’est-ce jamais arrivé d’avoir une envie pressante dans la rue ? C’est là que nous sommes contents d’avoir nos amies les toilettes publiques au coin de la rue ! Mais en réalité sont-elles vraiment nos amies ?
Souvent associées à des avis négatifs et à une mauvaise réputation notamment en termes d’intimité et d’hygiène, elles sont de moins en moins utilisées et surtout par les femmes.
Mais pour quelles raisons ?

 

Mademoiselle Propre !

 

L’hygiène est un facteur très important dans notre vie au quotidien.  De plus avec la crise sanitaire actuelle, nous consacrons beaucoup de temps à bien nous laver les mains et à respecter les gestes sanitaires.

Mais les toilettes publiques sont souvent associées à la saleté, aux bactéries, à des conditions insalubres. D’après une étude d’« Hygiene Matters » publiée en 2016, 41% des Français ont décidé de ne plus utiliser les toilettes publiques dues au manque d’hygiène dans ces lieux.

Ce qui est souvent reproché aux toilettes publiques, ce sont le manque ou l’absence total de savon et de papier toilette. Or il est difficilement imaginable de s’en passer… si ?!

 

La cuvette ? Que nenni !!!

 

Nous pensons souvent que le principal danger dans les toilettes publiques se trouve sur la cuvette des toilettes… nous sommes toutes là à s’appliquer à disposer des morceaux de papier sur le battant et bien c’est FAUX ! Le principal danger dans les toilettes se trouve aux extrémités (sèche-mains automatiques, poigné de porte, support du papier toilette…) c’est ici que se cachent la plupart des microbes, d’où l’importance de bien se laver les mains.

 

Une odeur qui nous irrite ?

 

D’après un rapport d’« Initial Hygiène », 9 personnes sur 10 ont déjà été gênées par une mauvaise odeur dans les toilettes publiques. Impression de saleté et de manque d’hygiène, l’odeur rebute à son utilisation !

D’après cette même étude, 88% des sondés ont déclaré quitter les toilettes le plus rapidement possible lorsque l’odeur y est trop forte ; l’utilisateur faisant l’impasse au lavage des mains.

Pénétrer dans un endroit où règne une odeur nauséabonde est désagréable ! A contrario, une bonne odeur dans les toilettes publiques va faire grandir un sentiment de sérénité.

Mais à quoi est due cette mauvaise odeur dans les toilettes publiques ? Parfois liée aux canalisations, à l’irrégularité du vidage des poubelles ou encore au manque de nettoyage !

 

Déjà qu’on va aux toilettes publiques à reculons, alors si en plus il faut attendre !

 

Apparemment les femmes passent beaucoup plus de temps aux toilettes que les hommes. Parce que nous adorons cet endroit cosy croyez-vous ?

S’accroupir, gérer son sac, ses vêtements, les protections hygiéniques, notre enfant qui nous demande toutes les secondes s’il peut ouvrir la porte… voilà pourquoi les femmes passent généralement 30 secondes de plus que les hommes dans les toilettes !

Selon une étude britannique menée par la société YouGov, 58% des femmes déclarent faire la queue régulièrement pour aller aux toilettes publiques contre 11% seulement pour les hommes.  Mais une étude a également démontré que les hommes bénéficient davantage de toilettes publiques !

Cette réalité a fait naître un mouvement aux États-Unis, qui milite pour cette parité sanitaire : le mouvement Potty Parity a été lancé pour sensibiliser les architectes sur la question d’une meilleure disposition des toilettes publiques !

 

Une (mauvaise) réputation qui les précède ?

 

Pourquoi les toilettes publiques ont autant mauvaise réputation ? Certaines personnes pensent que les toilettes publiques sont effrayantes, sombres, sales…

Les toilettes publiques peuvent être des lieux mal fréquentés, de squats et où certaines personnes peuvent subir des harcèlements. 53% des femmes sont méfiantes envers les toilettes publiques contre 38% pour les hommes.

 

Comment redorer l’image des toilettes publiques ?

 

La ville de Tokyo a eu l’ingénieuse idée d’installer des toilettes transparentes. Plus besoin de pousser la porte du bout des doigts pour voir si les lieux sont propres !

 

Sinon, on vous propose les toilettes automatiques !

 

Afin de répondre aux craintes des utilisatrices que nous sommes, une solution existe : les toilettes automatiques autonettoyantes.

Un système de nettoyage automatique dans des toilettes publiques contribue à faire naître un sentiment de sécurité et réduit le risque de propagation des microbes. La chasse d’eau est automatique, le distributeur de savon et l’eau également, et plus besoin de mettre du papier sur la cuvette ! Le rêve, non ?

Nous avons la solution qu’il vous faut, contactez-nous sur equipements@rau.re!

Réunionnaise Aménagement Urbain (RAU) est un pionnier du mobilier urbain de qualité à La Réunion.

Vous souhaitez installer des des toilettes automatiques  ? Contactez nos chargés d’affaires sur equipements@rau.re

 

Contactez RAU pour un rendez-vous