Équiper nos villes péi : quelles nécessités? quel avenir? | R.A.U.
752
post-template-default,single,single-post,postid-752,single-format-standard,bridge-core-1.0.6,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1300,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-18.2,qode-theme-bridge,disabled_footer_bottom,qode_header_in_grid,wpb-js-composer js-comp-ver-6.0.5,vc_responsive
 

Équiper nos villes péi : quelles nécessités? quel avenir?

Équiper nos villes péi : quelles nécessités? quel avenir?

L’importance du mobilier urbain dans l’espace public

 

Équiper un espace public extérieur avec du mobilier urbain paraît une opération relativement simple à réaliser. Et pourtant, les problématiques qui se posent sont nombreuses.

Si plusieurs espaces publics sont réaménagés dans leur globalité, l’aménagement de l’espace public est aussi un “projet permanent”.  Répondant à l’évolution des usages, des demandes, du climat et des normes, les concepteurs des espaces publics sont amenés à aménager et entretenir un domaine en constante mutation.

Parmi les composants de l’espace public, le mobilier urbain tient une place déterminante. En offrant aux habitants de bonnes conditions de confort, d’accueil et de sociabilité, il traduit la personnalité et la vitalité de la ville. Le mobilier urbain est un service offert au citoyen qu’il convient de valoriser en veillant à son intégration dans l’espace public, dans le respect des pratiques urbaines et des usages courants. Le mobilier urbain est aussi un puissant vecteur d’image pour un aménagement. Il est un créateur d’aménité du patrimoine.

 

« L’aménagement d’une ville est à considérer dans sa globalité. Il est aussi à prendre dans ses moindres détails. De ce point de vue le mobilier urbain est l’un des éléments à ne pas négliger. Rien n’est pire, en effet, qu’un mobilier anarchique, disparate, inélégant. Et qui, par voie de conséquence, ne remplit pas sa fonction. » – Alain Juppé (ancien Maire de Bordeaux)

 

Les critères à prendre en compte dans le choix du mobilier

 

Sur l’île de La Réunion, le choix d’un mobilier urbain bas de gamme ne respectant ni les normes, ni les contraintes locales spécifiques est malheureusement monnaie courante et justifiée uniquement par des logiques financières. Nous pouvons le voir, la disparité des modèles est flagrante, même dans une même ville. Chaque nouvel aménagement amène une nouvelle gamme, une nouvelle marque, sans concertation et logique générale. Aussi, la qualité est moindre en comparaison des aménagements métropolitains.

Selon une étude du cabinet Kantar Public, les Français réclament un mobilier urbain mieux réparti dans la ville (pour 90 %), plus confortable (89 %) et plus solide (89 %).

De plus, l’entretien et la maintenance sont inexistants alors qu’il est la clé de la durabilité de ces équipements.

Bref, améliorer l’élégance et l’aménité des espaces publics réunionnais tout en répondant aux évolutions des attentes sociétales est un facteur clé de succès des futurs aménagements. Cette nécessité est d’ailleurs amenée à croître dans les années à venir, en lien avec l’accélération de la croissance démographique que prévoit l’INSEE : une augmentation de 28 % de la population entre 2020 et 2050 est envisagée selon l’institut.

 

« Il est temps d’équiper les villes réunionnaises avec du mobilier répondant pleinement aux attentes de sa population »

 

Le changement de culture et son impact sur les choix en matière de mobilier urbain

 

Le changement culturel de la société de demain paraît évident et nécessaire. Le réchauffement climatique et les malheureux événements associés introduisent une modification des comportements par une consommation enfin plus raisonnable et raisonnée. La société se veut plus humaine et plus proche. En tout état de cause, les consommateurs veulent plus que jamais s’approprier leurs marques, qu’elles soient « friendly », respectueuses de valeurs et proches des engagements sociétaux nécessaires au changement.

Dans cette logique, les administrés doivent s’approprier les aménagements urbains et nous devons répondre à leurs attentes. Le choix du mobilier urbain doit être focalisé sur le bien-être des utilisateurs. Son enjeu primaire est tout simplement d’améliorer le ressenti du confort des utilisateurs. Dans cette réflexion, il semble opportun de ne pas oublier l’intégration des grands changements attendus par l’influence de l’intelligence artificielle (IA) et surtout de l’internet des objets (IOT). Le mobilier urbain n’en coupera pas et des solutions respectueuses de l’environnement, permettant écologies locales et économies existent!

L’île de La Réunion est toujours aussi importatrice en matériaux de construction, ce qui a des conséquences lourdes sur les plans économique, environnemental, et social. Cette dépendance vis-à-vis des matériaux importés est à considérer dans un contexte de forte demande en construction. Rénover, maintenir et recycler le mobilier urbain est clairement un axe simple et direct permettant de pallier à ce problème et d’améliorer l’employabilité des territoires.

 

 » Profiter des évolutions technologiques, vivre dans son temps, s’approvisionner localement et entretenir durablement pour construire l’avenir de nos villes réunionnaises tous ensemble »

 

Plus techniquement, des principes fondamentaux sont à respecter dans la préconisation du mobilier urbain. Le prix ne peut plus justifier toutes les décisions. Son coût d’installation reste bien évidemment un argument important, mais sur le territoire réunionnais, dans un milieu tropical aussi agressif, le choix du mobilier doit être analysé sur un prisme de coûts globaux. La pérennité de l’ouvrage qui passe aussi bien par son entretien que sa capacité à durer dans son environnement doit permettre des choix plus raisonnés. Dorénavant, la décision doit provenir d’un mix de facteurs décisionnels à 3 niveaux que sont le coût, la qualité et la durabilité. Justement, la durabilité du mobilier dépend :

 

·       Des fonctions attendues et des compromis techniques,

·       Du niveau de sinistralité admise,

·       De son environnement (y compris climat),

·       Du niveau de sécurité passive vis-à-vis des véhicules,

·       Du niveau de fréquentation des lieux aménagés,

·       De son programme de maintenance;

·       Du budget d’investissement et du budget d’exploitation.

 

« Prendre l’environnement et la destination du mobilier urbain comme fanal des décisions »

Réunionnaise Aménagement Urbain (RAU) est un pionnier du mobilier urbain de qualité à La Réunion.

 

Vous souhaitez des équipements urbains de qualité à un bon rapport qualité/prix, nous avons les produits qu’il vous faut ! Contactez nos chargés d’affaires sur equipements@rau.re

 

Contactez RAU pour un rendez-vous